• 348, Avenue Maréchal Leclerc
  • +33 6 69 29 58 30
osteopathie-infos

L’ostéopathie est une thérapie manuelle basée uniquement sur des techniques manuelles non douloureuses. Elle permet de diagnostiquer et de traiter les restrictions de mobilité des tissus du corps qui peuvent à terme engendrer des troubles fonctionnels.

De solides connaissances théoriques en anatomie, physiologie, biomécanique ainsi que l’éducation de la perception de la main sont indispensables à l’art ostéopathique.

Le raisonnement ostéopathique est fondé sur la recherche de liens de cause à effet entre les troubles mécaniques et les pathologies qui peuvent en résulter. Ainsi l’ostéopathe n’agit pas uniquement sur les symptômes que présente le patient mais surtout sur les causes qui ont pu les engendrer.

L’ostéopathe choisit la technique la mieux adaptée et la plus confortable pour chaque patient, en fonction de son âge, de sa morphologie et de la zone du corps à traiter.

L’ostéopathie est un outil de diagnostic et de traitement, reposant sur l’intégrité de la structure et de la fonction du corps. ​

L’ostéopathie s’adresse aux troubles fonctionnels du corps, comme les douleurs du système musculo-squelettique, mais peut aussi être envisagée en complément d’un traitement médical lors d’une pathologie. Dans ce cas, l’ostéopathie vise à améliorer les conditions de vie, mais ne prétend pas guérir.

Notre action est double :

  • Préventive : Relâchement des tensions afin d’éviter l’apparition d’inconforts
  • Curative : Prise en charge d’une douleur, récente ou ancienne
osteopathie-histoire-still-

L’ostéopathie a été crée au XIXème siècle aux Etats-Unis à partir d’écrits datant de l’antiquité. Depuis lors elle n’a cessé de se développer dans le monde. Vous retrouverez ci-joint les dates clés pour son développement en France.

1874 : Création formelle de l’Ostéopathie par Andrew Taylor STILL.

1892 : Fondation du premier collège ostéopathique aux USA par Still : American School of Osteopathy à Kirksville, Missouri.

1900 : Intuition du mouvement des os du crâne par William Garner Sutherland.

1917 : L’ostéopathie prend racine en Europe grâce au Dr John Martin Littlejohn, D.O., élève du Dr Still. Ainsi la “British School of Osteopathy” fut la première école d’ostéopathie en Angleterre. L’École Européenne d’Ostéopathie à Maidstone ainsi que d’autres collèges ont permis à l’ostéopathie anglaise d’occuper une place importante dans le système de santé.

1929 : Poursuivant ses recherches William Garner Sutherland, dévoile publiquement lors d’une conférence ostéopathique le concept d’ostéopathie crânienne

1969 : En France, création par deux kinésithérapeutes, F. Peyralade et R. Quéguiner, de la Société d’Étude de Recherches et d’Enseignement Ostéopathiques (SEREO), première école à intégrer le concept crânien dans le concept ostéopathique à l’intérieur même du programme obligatoire.

1970 : Depuis de nombreuses années Madame Viola Frymann, D.O.,  F.A.A.O. aux États-Unis, s’est  consacrée aux traitements des  déficiences neuromotrices des  jeunes enfants et dirige “l’Osteopathic Center for Children” de la Jolla. Grâce à elle,  l’Ostéopathie crânienne sera  intégrée à l’enseignement de l’Ostéopathie en Californie. Son exemple fut suivi par la Fondation Canadienne pour l’Enseignement et la Recherche en Ostéopathie depuis 1982 à Montréal.

1982 : Création, par le Professeur et doyen Pierre CORNILLOT, d’un enseignement en ostéopathie réservé aux médecins à la Faculté de médecine de Bobigny. L’enseignement est dispensé par des non médecins formés en Angleterre. De 1982 à 1997, la durée de l’enseignement était de 3 ans  et le nombre d’heures de cours de 480 sans compter les stages associés  à Maidstone, Wégimont et en France soit un total d’environ 700 heures de cours. En 1997 cet enseignement  est transformé en Diplôme inter-universitaire (DIU) de médecine manuelle – ostéopathie et a ainsi été obligé de réduire sa durée d’enseignement à 320 heures sur 2 ans. La plupart des étudiants font de façon concomitante des stages complémentaires d’une centaine d’heures puis poursuivent des enseignements complémentaires sur 2 à 3 ans leur permettant d’acquérir intégralement les critères de formation définis par le World Osteopathic Health Organisation (WOHO) et l’European Register Osteopathic Phisicians (EROP) (sources  Dr Bruno Burel).

1993 : La Grande Bretagne accorde le statut qui consacre la reconnaissance des Ostéopathes britanniques.

Mars 2002 : Publication au Journal Officiel français de la Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé qui, dans son article 75 reconnaît la profession d’ostéopathe et de chiropracteur.